Nous utilisons des cookies pour l'analyse, de la publicité et l'améliorisation de notre site web. Pour plus d'informations veuillez consulter notre protection de données.
>
Shop
>
Publications et médias
>
Littérature – Motos et historiques

Littérature – Motos et historiques

Murderdrome
Murderdrome
Le terme américain „Board Track“ se traduit tout simplement par “piste de bois” et reste synonyme de très dangereuses courses de motos sur des pistes rondes ou ovales, d’avant la Première Guerre mondiale, jusque dans les années vingt.
Contrairement à ce qu’on pense souvent, ces épreuves n’ont pas puisé leur source en Amérique, mais en Europe, et sous la forme de courses sur vélodromes.
Cette discipline, aujourd’hui presque oubliée, était très populaire il y a plus d’un siècle : il en existait des quantités illimitées. Pratiquement chaque ville disposait d’un circuit, construit initialement spécifiquement pour les courses cyclistes, car elle offrait une bonne vue d’ensemble, tout en étant lisse et sans aspérités. Ce qui n’était pas le cas des routes d’il y a cent ans. Début 1900, on a donc commencé à y faire courir des motos, d’abord en France, puis en Allemagne et en Angleterre dès 1902. C’est sans doute vers 1908 que ce nouveau sport mécanique a franchi l’Atlantique. Avec les progrès réalisés dans les motorisations, les pistes offraient une plateforme adaptée aux constructeurs pour faire leur publicité et comparer les performances et les différentes solutions technologiques.
Les pilotes étaient de vrais héros, qui réussissaient à “dompter” leurs machines et à atteindre d’incroyables vitesses. Ils frôlaient de près les spectateurs fascinés et étaient constamment escortés par la grande faucheuse, ce dont se servait la presse pour chauffer le public et le faire venir sur les pistes. De très graves accidents faisant des morts et des blessés n’étaient pas rares et après divers crashes catastrophiques sur le territoire américain, le terme “Murderdrome” fit son apparition. C’est également le titre de ce livre.
Il nous donne un aperçu sur les activités ayant jadis cours en France, en Angleterre, en Allemagne et aux États-Unis et fait partie des rares ouvrages consacrés au sujet. On y présente aussi dans un chapitre la scène du boardtrack vintage, qui refait surface depuis quelques années en Allemagne.
L’auteur Thomas Bund a utilisé principalement des sources d’information et de l’iconographie authentique, au point qu’on remarque qu’il a investi toute sa passion dans ce projet. Un livre fait par un passionné pour les passionnés.
plus …