Nous utilisons des cookies pour l'analyse, de la publicité et l'améliorisation de notre site web. Pour plus d'informations veuillez consulter notre protection de données.
>
2018: Linkert Attacks, Jars, F

2018: Linkert Attacks, Jars, F

(Une sortie de grange de type numérique)

On croirait le chant des sirènes de l’Odyssée, quand retentit tous les deux ans l’appel : LINKERT ATTACKS!

Cette attaque est avant tout une invasion des avaleuses de bornes, de gomme et de moucherons, qui se réunissent selon leurs affinités.

C’est parti : on kicke les deux bécanes, un EL 1937 et un FL 1941. Devant nous se déroulent 800 km de routes nationales jusqu’au département du Val-de-Loire. Mais la météo clémente ne fait pas seulement ressortir nos sourires de sous les casques, mais aussi toutes sortes de paysans français de leurs fermes, qui envahissent les petites routes de leurs machines agricoles. Pour eux, après quelques virages, l’objectif est plutôt “Récolte Attacks” ! Puis, tout roule de nouveau.

Mais avant d’arriver, il y a encore l’étape traditionnelle à Sancerre, sur la terrasse du restaurant du Rempart, où on se descend le premier petit quart de vin en admirant la vue sur les vignobles.

Et comme si l’ambiance n’était pas assez festive comme ça, John ramène son cinquantenaire d’Angleterre, sur son Electra ’65. Non pas du tout, il n’est pas question de son anniversaire – il a après tout atteint l’âge respectable de 77 ans – mais c’est sa cinquantième année aux guidons de différentes Harley-Davidson. Et tout ça en ayant juste un permis moto. Le permis bagnole? Pour quoi faire? Chapeau!

C’est plein de gaieté et très relax

qu’on continue ensuite jusqu’à l’étang de Jars. Malgré notre arrivée prématurée le jeudi, on y trouve déjà une quantité de V-Twins. Klonk ! On gare nos bécanes. Flapflop! On monte les tentes et on découvre le site. Quel pied: Harley Knuckleheads, Flatheads, Panheads et Indian de toute l’Europe, aussi loin que porte le regard, avec en prime quelques rares vieilles anglaises. Et comme il était souhaité, la plupart sont d’avant 1965 – et toutes sans exception sont parfaitement roulantes. En faisant un décompte rapide : 46 Knuckleheads. Qui peut battre ça? N’importe où dans le monde!

Le soleil était de la partie et selon la devise “Playa del Sol” de cette fête de la moto classique, chacun sortait sa chemise hawaiienne, les groupes jouaient des rythmes endiablés et la restauration – car on était ici loin de l’ambiance sandwich SNCF – assurait des attaques à coups de vocabulaire de gourmets.

Le vendredi matin, une bande de Danois

bricole un bobber Knucklehead. Mais qu’avons-nous là ? Une fissure à l’embase du cylindre avant ? Quelle horreur! Mais non, car voici déjà un nouveau cylindre de rechange de chez W&W. Et comment ça ? Le propriétaire désespéré avait lancé un appel sur Instagram (le plus raffiné des réseaux sociaux !) et comme le veut le hasard, deux gars avaient bien eu le message. Merci à Tom et John, racers à Bonneville, qui étaient en route pour le Linkert Attacks. Après un petit détour au quartier général de W&W à Würzburg, ils en repartaient avec un cylindre ! Un service de livraison totalement innovant!

Bien que le coin ne manquait pas d’attraits on repartait déjà le samedi matin pour une virée de deux jours. L’idée d’éviter l’autoroute étant trop tentante. Tout ça en regardant dans nos rétros pour y revoir l’ambiance détendue, les motos, l’excellente préparation par Fred et ses amis et une certitude : 2020 sera de nouveau “la vie en Linkert” et le rencard est déjà inscrit à notre agenda. 2020? ... 2021? 2022?

Merci, Corona ;-/