Nous utilisons des cookies pour l'analyse, de la publicité et l'améliorisation de notre site web. Pour plus d'informations veuillez consulter notre protection de données.
>
Custombike-Show, Bad Salzuflen, D

Custombike-Show, Bad Salzuflen, D

Comme s’il avait fallu une autre raison valable de filer en ce second week-end de décembre au Custombike Show de Bad Salzuflen, deux de nos vieux potes et clients s’affrontaient dans une manche de l’European Bike Build-Off. Alors en route.

La balade à travers les halls qui nous mène jusqu’à la scène du Build-Off, nous démontre déjà que ce salon défend bec en ongles sa réputation de grand meeting international des tendances custom. On y trouve de tout et il y en a pour tous les goûts. Mais pas de raison de s’emporter, lorsqu’on n’apprécie pas une bécane, on porte son regard sur la suivante et on peut alors être surpris par les détails et la qualité de la finition, ce qui peut servir d’inspiration pour ce projet qui attend d’être un jour terminé à la maison.

D’autres inspirations, portant surtout sur la nostalgie

de nos jeunes années, étaient assurées par l’expo à thème baptisée “Halbstark”, un terme qui désigne quelque chose comme “demi portion”. Une belle collection de mobs et cyclos de 50 cc, dont on rêvait tous durant nos jeunes années.

Quelques grands constructeurs avaient amené leurs derniers modèles, histoire de montrer un peu les plus récentes nouveautés. BMW, Indian, Triumph, Kawasaki, Yamaha étaient donc de la partie. Quant à Harley, la marque était représentée par quelques concessionnaires. Grand spectacle, énorme surface et grosse foule.

En plus de nous divertir, le Bike Build-Off

nous a littéralement scotchés sur place : la scène était partagée entre les gars de chez SSCycle de Zell (aidés par Fred Flitzefuss en travail de carrosserie) et le McSands Motor Shop de Balterswil en Suisse.

Ce Build-Off est censé être une sorte de duel entre deux équipes rivales. En on est plus proche de l’ambiance de la bonne-vie-ille-discussion-àpropos-del’usinage-de-sculasses-en-buvant-une-petite-bière, que d’autre chose. D’un côté nous avions la famille élargie de Steve Schneiderbanger et son team, qui ont suscité quelques regards étonnés avec leurs T-shirts "Choppers FOURever" lorsqu’ils sont montés sur scène. Jusqu’au moment où ils ont boulonné le moteur dans le cadre : un joli petit quatre pattes Honda CB 750 Four. Un vrai classique des seventies, qui a été correctement assemblé les jours suivants.

De l’autre côté nous avions Sandra et Markus "Mac" Fröhlich, qui s’attaquaient à un concept sensiblement différent et très particulier. Leur projet s’articulait autour d’un moteur Harley très particulier*, un semi-culbuté “Two Cam” des années 1920, avec deux cylindres 1340 cc coulés spécialement en Australie (excusez du peu !) dont les deux admissions pointaient vers l’arrière. Ce qui donnait à cette belle mécanique le look d’un bloc XR à double carbus. * plus de détails à la fin de ce post. Et pour être à la hauteur de ces extravagances techniques, l’équipe était renforcée sur le plan esthétique par la déesse suisse de la ciselure, Katharina Eiche.

Deux choppers de ce calibre ont suscité bien de la curiosité

et des flots de questions. Il était OK pour le public de monter sur la scène, où l’on trouvait par conséquent une foule de bricoleurs et de non bricoleurs, les teams n’hésitant pas à s’entraider. Bien avant le verdict final, il était évident que seuls des gagnants allaient redescendre de cette tribune. Mais pas avant le grand test final, le plus crucial de tous : les motos devaient être en état de marche. Après juste quelques coups de kick, les deux démarraient et emplissaient la salle de ce mélange palpitant de grondements mécaniques et d’essence brûlée. C’était maintenant au public ce voter et le #1 allait être Mc Sands, battant de peu le #2 SSC. Mais peu importe, tout le monde était ici un winner, avec de superbes bécanes, un super show et des super équipes.

On se voit à la prochaine édition du Custombike !

*Voici donc quelques détails supplémentaires sur la moto Mc Sands, pour ceux que ça intéresse :

Ce moteur est basé sur un bicylindre de course Harley appelé “Two Cam” (FH 2-cam de 1000 cc) qui a été construit à partir de 1924. Il était utilisé dans des modèles de production en 1928-29 sur les modèles JH et JDH de 1000 et 1200 cc respectivement.

Le moteur de cette moto affiche une cylindrée de 1340 cc et dispose de deux arbres à cames avec poussoirs à rouleaux. Il s’agit d’un F-Head semi-culbuté : à savoir une admission culbutée actionnée par des tiges et basculeurs et un échappement à soupapes latérales. Les deux soupapes sont disposées l’une au-dessus de l’autre et la culasse borgne ne se démonte pas.

Ces cylindres JDXR avec leurs deux carbus Linkert ont été conçus, coulés sur mesure et finis par JD Jugs/Stuart Ritchie en Australie. Les carters, l’embiellage, les cames, les poussoirs et embases et la distribution sont de chez FH-Raceengines (également Stuart Ritchie). L’allumage est assuré par une combinaison de génératrice et magnéto Bosch D.