Nous utilisons des cookies pour l'analyse, de la publicité et l'améliorisation de notre site web. Pour plus d'informations veuillez consulter notre protection de données.
>
Shop
>
Nouveautés et spécialités
>
Product Specials

Product Specials

The Cyclery - Once upon a Bike
Si votre cœur bat pour les chevaux d’acier de Milwaukee des premières décennies du siècle dernier, vous saurez alors apprécier le moindre coup de pouce possible pour vous faciliter un peu les opérations de mécanique. Ceci grâce à notre marque The Cyclery.

Il y a bien longtemps, lorsque les motos étaient à peine plus que des vélos motorisés, une Cyclery désignait un magasin ou un atelier. De notre propre expérience, teintée de sueur et de répertoires d’injures, on sait qu’il existe des trous noirs de non disponibilité de pièces depuis longtemps obsolètes, dans le monde des machines historiques. Sans oublier le fait que les pièces OEM rares peuvent atteindre des prix record. Il y a donc quelque temps, on a ajouté à notre gamme une sélection de pièces et d’outils difficiles à trouver, reproduits par des artisans qualifiés selon les méthodes de production d’antan.

Dans le lot, nous n’avons pas uniquement de fidèles reproductions, mais aussi quelques pièces développées récemment en respectant l’esprit de leur époque. Car au cours des 100 ans qui séparent ces motos et notre époque actuelle, quelques progrès technologiques ont fait leur apparition. L’originalité a été respectée là où il le faut et les améliorations ont été apportées là où ça semblait souhaitable.

Inutile de préciser qu’on s’en tient à nos principes avec ces antiquités : we ride it – we sell it. Et ça ne signifie pas de faire juste le tour du pâté de maison. On a piloté notre modèle F 1915 à travers les USA, 5000 bornes d’Atlantic City jusqu’à Carlsbad, CA, à l’occasion du Cannonball Race of the Century 2016. Il se trouve que ce périple a été le test ultime pour éprouver de nombreuses pièces commercialisées sous la marque THE CYCLERY.

Et même si votre prochaine sortie ne doit pas vous mener aussi loin, ça ne pourra pas nuire d’avoir de la réserve de fiabilité basée sur de la qualité éprouvée. Le plus important étant que la qualité soit au rendez-vous et que le travail sur une moto historique soit facilité grâce aux produits The Cyclery.


plus …
Tête d'acier, cœur en or
La Seconde Guerre mondiale était terminée depuis un moment, lorsque les Américains, ou bien disons plutôt ces messieurs de Milwaukee, se sont rendus compte d’une invasion qui prenait place juste sous leurs nez. Sur les routes des US, les motos anglaises comme des Triumph, Notron, BSA et Matchless défiaient les grosses brêles de la Motor Co. sur leur propre terrain. Et comme si ce n’était pas suffisant, certaines ont même fait carrière au cinéma et sont devenues célèbres, grâce à des films comme l’Equipée Sauvage.

De plus en plus de jeunes rebelles américains se rangeaient donc du côté des marques sportives européennes, ou se tournaient plus tard vers .... les nouvelles japonaises. La réaction de la Company était semblable à un Big Twin au ralenti : même pas peur. Harley avait dominé diverses séries de compétition pendant des décennies, mais bien qu’étant le numéro un des constructeurs américains, le fait de préparer une routière sportive à la production allait s’avérer comme un vrai challenge.

En tout cas, ils allaient prendre leur temps, mais en 1952 le modèle K de 750 cc à soupapes latérales allaient arriver dans les showrooms U.S. et susciter une réaction enthousiaste du public en raison de son aspect plutôt révolutionnaire. Comme sur le petit mono 125 cc de 1948, il se caractérisait par son ensemble compact de moteur et de boîte. Mais aussi par un cadre suspendu à amortisseurs hydrauliques. Et un sélecteur au pied, pour compléter le tableau ! Le Flathead 900 KH introduit ensuite allait être la fondation des modèles XL encore plus puissants avec leurs culasses OHV en fonte, lancés en 1957 et très justement baptisés “Sportster”. Le premier superbike américain, ou superbike international même, était né. Jusqu’à ce jour, le Sportster est encore vendu sous ce nom et fait un vrai carton.

Ce qui est de nos jours parfois considéré par des “puristes” comme une moto de fille ou de débutant, était à ses débuts une vraie bécane sauvage. Et même aujourd’hui, à l’approche de son 60ème anniversaire, le Sportster sert encore de base à des customs bien craquants.

Si vous êtes assez chanceux pour posséder une de ces merveilles actuellement et si quelque chose se casse ou finit par s’user, vous découvrirez assez rapidement qu’il est très difficile de trouver des pièces pour les modèles d’avant 1985.

Il y a bien sûr les swap meets, il existe quelques collectionneurs bien achalandés et il y a internet, mais soyons honnêtes : la pièce qu’il vous faut est tantôt introuvable, ou bien l’enchère se termine dans 12 jours et les frais de port sont prohibitifs.

Bon et sinon, chez W&W on a quelques sérieux F.O.I.s (Friends of Ironheads). Pour des raisons pratiques évidentes, on voulait rendre la chasse aux pièces un peu moins stressante pour tout le monde.

C’est pourquoi on vous donne ici une vue d’ensemble de tout ce que notre entrepôt a à offrir pour les modèles XL, des débuts jusqu’en 1984. Dans cet espace, on ne peut pas mentionner toutes les pièces de notre programme, alors veuillez utiliser les références OEM dans notre case de recherche. La liste de pièces grandit en permanence et les suggestions sont toujours les bienvenues.
plus …
Plein gaz vers le passé
Remontons donc le temps, disons de 80, 90 ou 100 ans et remettons-nous en mode noir et blanc. Imaginons les machines grondantes, dépourvues de freins, se tapant la bourre à travers les board tracks, les flat tracks et les dirt tracks, faisant voler la poussière et les vapeurs d’huile, leurs pilotes couchés sur le guidon et fonçant avec les gaz toujours grand ouverts. Du métal hurlant, de l’acier brûlant réduit à son minimum syndical, étroit, léger et aussi bruyant que l’enfer…

Il est facile pour les vrais passionnés d’Harley

de s’inspirer de ces incroyables racers que des champions comme Red Parkhurst, Jim Davis ou Joe Petrali pilotaient sur les circuits américains. Pourquoi ne pas transplanter un peu de cet esprit dans une de ses propres motos et faire un pas de plus en direction de ces héros du passé ?

Piloter des vieilles Harley des années 1910 aux années ’30

a été l’un de nos passe-temps favoris ces dernières années. Plus d’une fois cependant, on s’est heurtés à un mur, lorsque des pièces et des entrailles mécaniques étaient nécessaires mais difficiles à trouver. Ces réservoirs étroits et ces guidons plongeant vers le bas, ces selles period correct, ces allumages par magnéto, moyeux, voiles de roues, câbles de gaz, interrupteurs, tout ce matos essentiel pour faire rouler ces antiquités n’étaient pas disponibles.

A un certain point, on a donc commencé

à faire reproduire des pièces inexistantes par des artisans faisant usage de méthodes traditionnelles. Fidèles à notre devise “We race it, we sell it.”, on a produit une gamme de pièces qui ne peuvent pas seulement aider à ressusciter ces vieilles ferrailles, mais qui servent aussi d’inspiration pour des modèles plus récents. Un board tracker sur base Evo ? C’est faisable. Qu’il s’agisse d’un modèle vintage ou récent, notre team de conseillers téléphoniques roulant en Harley est là quand vous avez besoin d’eux. Posez-leur toutes les questions au sujet des Harley d’aujourd’hui, d’hier ou – comme décrit ci-dessus – de la préhistoire mécanique. BLAST OFF TO THE PAST.

plus …
Le retour d'une legende: Cannonball MAG-12
Ceux qui se penchent sérieusement sur les modifications de leur Harley recherchent bien sûr des pièces, qui apporteront à leur machine un look vraiment hors normes. Et rien ne s’y prête mieux que les légendaires roues Mag Wheel.
Lorsque durant les sixties, la course de dragster automobile s’est développée d’un hobby réservé à quelques excentriques en un sport mécanique sérieux, l’importance du bon équipement devenait évidente. Il fallait donc créer des roues qui tournaient vraiment rond et tenaient le choc. Et la voilà soudain, la roue magique, la jante avant de dragster en alliage de magnésium — baptisée Mag Wheel.
Il n’a pas fallu bien longtemps avant que les premiers chopper freaks boulonnent ces roues de bagnoles à leurs brêles. Leur modèle favori : la version à 12 bâtons.
Avec leurs dimensions de 15” et 18”, les Mag Wheels d’antan sont de vraies pièces de musée, désormais plus rares qu’un Sportster fonte qui démarre au premier coup de kick. Et celui qui finirait malgré tout par mettre la main sur une de ces roues d’époque, doit prendre conscience du fait que le temps a fait des ravages sur l’alliage d’origine — sans parler du fait que les moyeux ne sont pas compatibles avec un frein Harley, ou alors après d’importants bricolages.
Voilà pourquoi W&W a maintenant fait couler les roues Cannonball MAG-12 avec des technologies nouvelles et un alliage d’alu moderne.
Extérieurement, la roue Cannonball MAG-12 est conforme à l’originale, mais elle est construite de telle manière à pouvoir encaisser de fortes charges (jusqu’à 350 kg par axe) et elle permet en outre d’y boulonner sans problèmes différents freins ou couronnes. Et avec ses dimensions de 16” et 19”, la Cannonball MAG-12 s’intègre parfaitement au prochain projet custom.
Vous avez le choix entre des roues à finition MAG ou polies au tonneau. Les roues à finition MAG sont polies au tonneau et ensuite microbillées afin d'obtenir un look de magnésium mat.
plus …