Nous utilisons des cookies pour l'analyse, de la publicité et l'améliorisation de notre site web. Pour plus d'informations veuillez consulter notre protection de données.
>
Shop
>
Électricité
>
Boitiers électroniques Custom

Boitiers électroniques Custom

TLT-Moto CAN-Switchbox V5K
TLT-Moto CAN-Switchbox V5K
Sur les modèles Harley récents, l’ensemble du faisceau électrique est contrôlé par deux ou trois modules : le module de contrôle moteur pour gérer la mécanique, le module ABS pour régler la pression de freinage (lorsque la moto en est équipée) et le Body Control Module – ou encore BCM - qui gère les communications entre les interrupteurs, l’éclairage et les instruments. Un petit exemple : ce n’est plus le contacteur de stop qui actionne le feu de stop, il se contente de donner un signal au BCM et ce dernier allume l’ampoule de stop du feu arrière. Tous les trois modules communiquent entre eux via une connexion à deux câbles, le CAN-Bus souvent évoqué. Le problème des customizers est que seuls les interrupteurs d’origine envoient des signaux aux BCM, qui les reconnaît de manière correcte. De même que seuls les indications comme le compteur ou les LED comprennent les signaux du BCM. Tout cela est un frein à la customisation.
C’est là qu’on a besoin de la TLT-Moto CAN-Switchbox. Elle travaille à partir des données des poussoirs et interrupteurs custom et prépare les bons signaux en direction des compteurs et compte-tours aftermarket, allume les voyants et gère les communications avec le BCM. Ainsi, ce module n’est même pas au courant de toute l’électronique étrangère à la moto, croyant encore communiquer avec ses interrupteurs et instruments de série, si bien que l’Harley fonctionne sans ses codes d’erreurs et ses pannes. Outre son alimentation électrique, la CAN-Switchbox possède des fils de masse et de Bus – 11 arrivées, 9 sorties et 6 raccords avec une masse commandée pour affichages LED. Mécaniquement parlant, le raccordement ne pose pas de problèmes mais nécessite de la minutie. Une certaine “prédisposition” dans le domaine de l’électronique ne peut pas nuire.
plus …
mo.unit blue de motogadget
mo.unit blue de motogadget
Outre ses fonctions appréciées, le mo.unit blue possède le Bluetooth et se raccorde au smartphone grâce à l’application “mo.ride”. Ainsi, on peut commander l’ensemble des fonctions et le système d’alarme. Sont également possibles un diagnostic d’erreur et une fonction sécurisée et cryptée de démarrage sans clef. Lorsqu’elle est activée, il suffit de s’approcher du véhicule avec son smartphone pour qu’il soit prêt à démarrer. On peut donc mettre le contact en appuyant sur le bouton de démarreur, puis lancer le moteur en appuyant une seconde fois.
Le mo.unit blue est une unité de contrôle digitale pour motos, le cœur de tout un faisceau électrique. Elle peut se commander par des poussoirs ou par les habituelles commandes au guidon. Elle dirige tous les composants nécessaires sur le véhicule et reprend aussi les fonctions des fusibles électriques. Les relais et le faisceau sont nettement réduits et on peut procéder à l’installation d’un nouveau faisceau électrique minimaliste. En utilisant le mo.button, la quantité des raccords du contacteur est réduite à un seul fil.

Les fonctions SANS smartphone et application mo.ride

Commande digitale par boutons, Remplacement de la boîte à fusible. 10 circuits électriques indépendants sont contrôlés digitalement et coupés lors d’anomalies. , Système d’alarme toutes positions, Relais de clignotant digital indépendant de la charge, avec option d’arrêt automatique et ajustable, au choix avec mode mo.wave, Fonction warning, Clignotants réglables en feux de position, Phare et appel de phare intégrés, Commande de phare et feux de route (jusque 120 W de capacité de commutation) avec un seul poussoir, Module de feu de stop digital intégré, mode clignotant programmable, Feu de détresse commandé par accélération (signal de détresse automatique), Relais de démarreur intégré pour démarreur avec commutateur magnétique (jusque 30 A de capacité de commutation), Commande et déconnexion intelligente et configurable des consommateurs électriques, pour utiliser un maximum d’énergie de la batterie au démarrage. , Relais de klaxon digital, Deux sorties AUX1 et AUX2 configurables, Fonction de diagnostic pour l’occupation d’entrée, de sortie, d’état de commutation du circuit, du diagnostic de court-circuit etc. , Le calibrage et la mesure du courant permettent de détecter les dysfonctionnements de l’éclairage. ,

Les fonctions AVEC smartphone et application mo.ride

Connexion sécurisée par Bluetooth® LE (Low Energy), Keyless-Go (véhicule prêt à démarrer en approchant avec son propre smartphone), Capteur d’accélération ultra sensible permet la représentation des activités de roulage en mo.ride par un facteur d’activités, nombre de virages, vitesse maximale etc. , Rapport des activités de l’alarme (avec date, heure, véhicule à terre etc.) sur l’application, Réglage du mode et sensibilité du système d’alarme, Contrôle de l’actuelle tension de batterie par l’application, Diagnostic des entrées et sorties, mesures de courants, de tensions, de températures d’instruments, Détection de dysfonctionnements de l’éclairage par calibrage. Par un dysfonctionnement des clignotants, la fréquence de clignotement double, une alerte est lancée dans l’application et un message audio arrive par Rideassist., Rideassist : sonorité optionnelle des clignotants et messages d’erreurs en direct par audio sur le système intercom du casque., Commande manuelle des sorties par smartphone (sauf le démarreur), Mises à jour du firmware sans démontage, Configuration du menu de setup, Gestion du véhicule avec indications automatiques des opérations d’entretien, de l’état des pneus, de la chaîne, des plaquettes de frein, huiles, carburant, bougies etc. par un relevé du kilométrage via un signal du compteur. , Un carnet de bord enregistre les sorties à moto et stocke toutes les alertes du véhicule, les activités de l’alarme et les opérations d’entretien, Indication de la position parking et Ping ! pour rechercher le véhicule, Bus LIN incorporé,
plus …
mo.unit V.2 de motogadget
mo.unit V.2 de motogadget
La mo.unit basic est une unité de contrôle digitale pour motos, le cœur de tout le faisceau électrique. Elle peut être commandée par des boutons poussoirs ou avec les interrupteurs des commodos d’origine. Cette unité dirige tous les composants du véhicule et occupe également les fonctions des fusibles électriques. Les relais et les éléments séparés du faisceau électrique sont ainsi réduits considérablement et il est ainsi possible de créer un nouveau faisceau minimaliste sur la moto. Lorsqu’on utilise le mo.button, la quantité des raccords vers les commandes se réduit à un seul fil.

Fonctions

Commande digitale par poussoirs, possible avec 4 ou 5 boutons. Commande par interrupteur également possible. , Remplace la boîte à fusibles. 10 circuits séparés sont surveillés digitalement et sont déconnectés lors d’anomalies. Après avoir réglé l’anomalie, la fonction fusible est rétablie automatiquement. Système d’alarme intégré, avec sonde de gravité indépendante de sa position. , Relais de clignotants digital intégré, indépendant de la charge, avec arrêt automatique optionnel et ajustable. Mode mo.wave au choix. , Système warning intégré, fonctionne aussi sans que le contact soit mis., Option des clignotants en feux de position. Intensité lumineuse réglable. , Feu de position et appel de phare intégrés, Commande code/phare (jusqu’à 120W de puissance) par un seul bouton, Modulateur digital de feu de stop intégré, mode clignotant programmable. Feu stop clignotant commandé par accélération (système warning automatique), Relais de démarreur intégré pour démarreur avec commutateur magnétique (jusque 30A), Commande et déconnexion intelligente et configurable des consommateurs, afin de pouvoir utiliser la pleine énergie de démarrage de la batterie. , Relais de klaxon intégré, Deux sorties AUX1 et AUX2 supplémentaires configurables, Fonction diagnostic pour la répartition des entrées, sorties, statut des commutateurs du faisceau électrique, diagnostic de court-circuit, par 22 LED. Calibrage et mesure de courant rendus possibles par détection de défauts des sources lumineuses. Commande d’une combinaison de feu arrière et de feu de stop avec une seule connexion. Absolument étanche et résistant aux vibrations. ,
plus …
mo.button de motogadget
mo.button de motogadget
Une autre nouveauté de chez motogadget : le m.Button. Avec le m.Unit V.2, il aide considérablement à réduire la salade de fils afin de simplifier les faisceaux électriques. Avec ce minuscule cylindre dans le guidon, ou à d’autres endroits adaptés, tous les commodos, interrupteurs et boutons poussoirs sont reliés. Le m.Button prépare les signaux de manière digitale et les envoie par un unique fil de faible diamètre vers le m.Unit V.2, grâce à une technologie USB moderne. Les postes de consommation y sont alors connectés ou déconnectés. Tous les fils passent par le guidon. Ce qui économise de l’espace, du travail et du temps. Un must pour les custom bikes au look épuré dans la périphérie du guidon.
Remarque :
Avec un faisceau “normal”, le courant d’utilisation (par ex. éclairage, clignotants) transite par les interrupteurs du guidon. Si bien qu’en raison de l’intensité du courant, de gros fils doivent être routés du boîtier de fusibles jusqu’à l’interrupteur et retour. Ce qui amène vite à des masses de fils de gros diamètre. Pas un bon plan pour les custom bikes disposant de peu de place ou possédant un faisceau discret.
La combinaison du m.Unit avec le m.Button minimise radicalement le faisceau électrique. Tous les interrupteurs et poussoirs manuels sont reliés dans le guidon par le plus court chemin, grâce au m.Button. Puis, du m.Button, c’est UN seul fil fin qui est tiré jusqu’au m.Unit. Les intensités et courants sont directement commandés par le m.Unit V.2. Impossible d’avoir moins de fils.
Le m-Button est totalement scellé de manière étanche et résistante aux vibrations. Il possède des raccords pour :
clignotants gauche, clignotants droits, éclairage (code/phare), démarreur électrique, klaxon, contacteur de stop avant, utilisable pour les faisceaux électriques de 6 V et 12 V,
plus …
Boîtiers programmables de Elektronikbox
Boîtiers programmables de Elektronikbox
Avec des faisceaux de câbles personnalisés et les micro-boutons sur le guidon, le mécano est toujours confronté à la même question: Où mettre les relais? Les boutons eux-mêmes ne supportent pas de forts courants de commutation.
Les modules de commande programmables d'Axel Joost Elektronik combinent les fonctions de base de la moto (klaxon, clignotants independants de la charge, phare, démarreur) en un seul boîtier et s'abstiennent des relais. La version D offre le contontôl additionnel de start/stop moteur et du feu stop. La commande se fait par de fins câbles aux boutons du guidon, les sorties commutent les charges électriques. Les indicateurs et les voyants sont programmables dans une certaine mesure :
Clignottement show (le module annonce la disponibilité opérationnelle à l'allumage), Extinction automatique de l'indicateur, Clignotants à moindre intensité en fonction de feux de position, Commande des feux de croisement par bouton-poussoir ou commutateur, Commande du clignotant par bouton-poussoir ou commutateur,
La taille minimale des boîtiers permet un montage dans la lampe, sous le réservoir ou cachés sous la selle ... en bref: partout sur la moto, où il y a un peu de place.
Un avantage à ne pas sous-estimer en plus des économies des relais est aussi que les modules simplifient considérablement le câblage des motos personnalisés et que l'on s'en sort avec très peu de câbles.
Les boîtiers sont encapsulés et étanches.
plus …

Rubriques associées